Coordonnées

  • 418 623-2424
  • 1 855 623-2424
  • 5100, boul. des Gradins, Québec, G2J 1N4

Adresse courriel

communication@sfpq.qc.ca

(Si vous travaillez pour la fonction publique ou parapublique, écrivez-nous avec votre adresse courriel personnelle.)

Le Secrétariat du Conseil du trésor a avisé ce matin le SFPQ et les autres syndicats de la fonction publique qu’une demande de redéploiement du personnel de la fonction publique vers le secteur de la santé a été formulée dans le contexte de l’urgence sanitaire. Dans un premier temps, on nous a indiqué que ce redéploiement aurait lieu sur une base volontaire et que l’invitation s’adresse aux différents personnels, syndiqués, cadres et non syndiqués.

Par ailleurs, des échanges sont en cours entre le Secrétariat du Conseil du trésor et l’Agence du revenu du Québec afin que cette dernière participe également à ce redéploiement. Nous ne savons pas si ce sera également le cas pour d’autres accréditations parapubliques.

Pour le moment, la demande de personnels vise principalement un redéploiement dans les 12 CIUSSS (Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux) de Québec, Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière et de la Montérégie. D’autres régions pourraient également être sollicitées.

L’invitation au volontariat a été lancée aujourd’hui. Les syndicats ont été mis au courant de cette situation après que les directions ministérielles eurent envoyé, tôt ce matin, une demande aux membres du personnel qui souhaitent prêter main-forte au réseau de la santé et des services sociaux de lever la main.

Trois grandes fonctions sont nécessaires

·         Gestion des RH (conseillers en RH, agents de bureau, techniciens en administration, etc.);

·         Entretien ménager;

·         Entretien de bâtiments.

Le réseau de la santé a besoin de bras pour exercer ces différentes fonctions et des formations pourront être offertes au besoin. Il est à noter que les personnes volontaires ne doivent pas obligatoirement travailler dans un corps d’emploi lié aux fonctions ci-dessus pour être sélectionnées.

Ce que vous devez savoir avant de vous porter volontaire

Pour le moment, ce redéploiement se fait sur une base volontaire : une personne qui accepte pourrait à tout moment décider de se retirer. De son côté, l’employeur pourrait également décider d’y mettre fin à sa guise. Toutefois, il n’est pas totalement exclu qu’éventuellement, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, le gouvernement décide de forcer certaines personnes à être redéployées dans le réseau de la santé. De même, il pourrait décider de maintenir les personnes qui se seront portées volontaires à demeurer en poste en fonction des besoins actuels, et ce, même si celles-ci souhaitent mettre fin à leur volontariat.

Les tâches attribuées aux différents personnels pourraient correspondre à leur corps d’emploi respectif ou non; en effet, les personnes volontaires pourraient être affectées à des tâches différentes.

À notre connaissance, l’ensemble des conditions de travail des personnes qui se porteront volontaires seront maintenues.

Les personnes volontaires devraient avoir le droit aux primes prévues dans le domaine de la santé lorsque correspondant aux critères, c’est-à-dire 8 % pour les personnes qui travaillent dans les secteurs les plus à risque et 4 % pour les autres.

Bien que le Conseil du trésor ait demandé de maintenir, autant que possible, le même horaire de travail, l’arrêté pourrait prévoir des horaires de travail avec de plus grande amplitude que ceux de la fonction publique (au-delà du 35 heures ou des 37 heures ¾), tout comme du travail de soir ou de nuit.

Pour le moment, nous ignorons la durée potentielle du redéploiement : il pourrait demeurer actif pour des semaines, voire des mois.

Le redéploiement ne devrait pas remettre en cause des activités jugées indispensables des différents ministères et organismes. Toutefois, étant donné que le Secrétariat du Conseil du trésor refuse toujours de nous indiquer quelles activités ont été jugées comme indispensables, il nous est impossible de spécifier qui pourrait, ou ne pourrait pas, se porter volontaire.

Certaines des activités pourraient se faire en télétravail.

Il n’y aura pas d’accès aux services de garde pour les personnes qui se portent volontaires.

Toute personne qui sera redéployée dans le réseau de la santé et qui sera affectée à des endroits présentant des cas de COVID-19 devra effectuer une quarantaine obligatoire à son domicile avant de pouvoir réintégrer son milieu de travail. Son traitement sera maintenu durant ce temps.

Voici ce que le SFPQ a notamment réclamé et exigé de la part de l’employeur afin de protéger ses membres

Que le personnel redéployé ait accès aux mêmes primes que le personnel du réseau de la santé;

Que le personnel redéployé dispose de tous les équipements de protection nécessaires;

Que le personnel ait la formation nécessaire sur les tâches qui leur seront assignées ainsi que sur les mesures sanitaires à respecter;

Que le personnel envoyé en renfort dans le secteur de la santé soit testé avant de revenir dans son milieu de travail.

Le SFPQ a déploré à l’employeur que le gouvernement effectue présentement des coupes dans son personnel occasionnel, saisonnier et étudiant, en ne renouvelant pas les contrats de ceux-ci, alors qu’il demande à d’autres employés de se diriger vers le réseau de la santé pour apporter de l’aide.

Le SFPQ a vivement dénoncé à l’employeur que cette annonce soit précipitée en ce lundi matin alors que nous avions offert notre collaboration la semaine dernière et que nous devions être avisés avant que la demande ne soit acheminée à nos membres.

Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure des nouveaux développements.

Pour tout questionnement sur le sujet, nous vous invitons à communiquer avec vos personnes représentantes déléguées dans chacune de vos régions et à consulter notre page dédiée à la COVID-19 : https://covid19.sfpq.qc.ca/

  • Je sais tout
  • Vidéos

2020-06-03

Je sais tout - Hausse du salaire minimum

Détail