Coordonnées

  • 418 623-2424
  • 1 855 623-2424
  • 5100, boul. des Gradins, Québec, G2J 1N4

Adresse courriel

communication@sfpq.qc.ca

(Si vous travaillez pour la fonction publique ou parapublique, écrivez-nous avec votre adresse courriel personnelle.)

DÉNONCE

  • L’employeur a l’obligation de maintenir un milieu de travail sain et exempt de violence et de harcèlement.
  • L’employeur a aussi l’obligation d’adopter une politique de prévention et de traitement des plaintes de harcèlement psychologique et de la rendre accessible à tous.
  • Depuis le 1er juin 2004, le Québec est la seule province à s’être dotée d’une loi encadrant le harcèlement psychologique.
  • Le délai pour déposer une plainte et un grief de harcèlement psychologique ou sexuel est maintenant de deux ans depuis la dernière manifestation.
  • Le Gouvernement a adopté une politique-cadre en matière de prévention et de traitement des situations d’incivilité, de conflit et de harcèlement psychologique ou sexuel au travail.
  • On connaît une hausse des lésions acceptées attribuables à la violence de 40,9 % entre 2015 et 2018, soit 32,1 % pour la violence physique et 64,8 % pour la violence psychique.

Le harcèlement sexuel au travail, personne n’aime ça.
Entre collègues, on choisit ses mots avant de parler.

Êtes-vous la cible de commentaires déplacés?

Sentez-vous que l’on vous déshabille des yeux?

Entendez-vous des blagues de nature sexuelle au bureau?

Vous a-t-on déjà frôlé(e) volontairement?

Si vous avez répondu dans l’affirmative à l’une ou plus de ces questions, vous êtes possiblement victime ou témoin de harcèlement sexuel.

 Comment reconnaître le harcèlement sexuel?
  • Il peut s’agir d’un comportement à caractère sexuel non désiré.
  • Il peut s’agir de manifestations répétées, ou d’un acte unique et grave.
  • Il peut prendre des formes variées : des paroles, des gestes et des rumeurs ayant une notion sexuelle ou sexiste.
  • Il peut avoir des conséquences néfastes sur la victime et son entourage.

Le harcèlement psychologique au travail, personne n’aime ça. Entre collègues, on choisit les bons mots avant de parler.

 Avez-vous le goût d’aller travailler?

Votre travail est-il valorisant ?

Avez-vous une bonne estime de vous?

Vous sentez-vous en sécurité au bureau?

Si vous avez répondu par la négative à l’une ou plus de ces questions, vous êtes possiblement victime ou témoin de harcèlement psychologique.

Comment se manifeste le harcèlement psychologique?
  • Il peut s’agir d’empêcher un collègue de s’exprimer, de l’interrompre sans cesse ou de l’isoler volontairement.
  • Il peut s’agir de répandre des rumeurs sur quelqu’un, de mettre en doute son jugement et de ne plus lui donner de tâches à accomplir.
  • Il peut s’agir de menaces, d’agressions ou de harcèlement en raison de motifs discriminatoires

Au travail, tout le monde a le droit à un climat sain. Si l’environnement est toxique, on doit s’en parler.

Avez-vous perdu votre motivation au travail ?

Y a-t-il beaucoup de rumeurs qui circulent au bureau ?

Existe-t-il des cliques dans votre milieu de travail ?

Sentez-vous que votre liberté d’expression est brimée ?

Si vous avez répondu dans l’affirmative à l’une ou plus de ces questions, le climat de travail est possiblement nuisible, négatif ou toxique dans votre environnement de travail.

Voici comment améliorer le climat de travail
  • Le respect de ses collègues
  • Une communication ouverte entre les employés et les gestionnaires
  • Une distribution équitable des charges de travail et la promotion de la collaboration
  • Des attentes clairement établies et des malentendus dissipés rapidement

Affiche