Coordonnées

  • 418 623-2424
  • 1 855 623-2424
  • 5100, boul. des Gradins, Québec, G2J 1N4
  • Relations médiatiques : eric.levesque@sfpq.qc.ca

Adresse courriel

communication@sfpq.qc.ca

(Si vous travaillez pour la fonction publique ou parapublique, écrivez-nous avec votre adresse courriel personnelle.)

Nouvelles

  • Blogue de la Présidence générale

Quelle sorte d’accueil pour les demandeurs d’asile?

7 septembre 2017

Pour contrer ce discours haineux, nous devons nous assurer que la population du Québec comprenne que ces demandeurs d’asile font l’objet d’une procédure de sélection équitable et efficace.

Lire la suite

  • Journal SFPQ

Christian Daigle : une expérience de collaboration

8 août 2017

Après un peu plus d’une année passée à la présidence générale du Syndicat, Christian Daigle a rencontré le Journal SFPQ pour parler de son expérience, et aussi pour se raconter.

Lire la suite

  • Journal SFPQ

Améliorer conditions de travail et services

10 juillet 2017

L’amélioration des conditions de travail et des services dans les centres d’appels est un dossier en marche au SFPQ. Les rencontres du printemps ont d’ailleurs permis au Syndicat de confirmer ses constats et de s’outiller pour la suite du dossier. Détails.

Lire la suite

  • Journal SFPQ

Revenu Québec produit de l’injustice

27 juin 2017

L’inaction de l’Agence du revenu du Québec face aux contrevenants fiscaux nuit à la société. La Vérificatrice générale du Québec s’impatiente. Détails.

Lire la suite

Christian Daigle, président général du SFPQ
  • Journal SFPQ

Discours du président général

22 juin 2017

Premièrement, ne pas oublier que notre premier devoir en tant que syndicaliste est de protéger et défendre les membres que nous représentons. Deuxièmement, peu importe notre opinion dans les débats, nous devons préserver cette unité et la solidarité qui nous rassemble. Il s’agit de ce que nous avons de plus précieux.

Lire la suite

  • Blogue de la Présidence générale

L’usine à lois « spéciales »

14 juin 2017

On doit être conscients que si notre gouvernement s’autorise à avoir un jugement aussi partial dans ces conflits en forçant des salariés du Québec à rentrer au travail aussi fréquemment pour des raisons si arbitraires, on déséquilibre dangereusement les forces syndicales et patronales.

Lire la suite