SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

Fil de nouvelles Abonnez-vous à nos nouvelles

/ Alliances

Le collectif Refusons l’austérité rend publique une déclaration commune à la veille du budget libéral

La quarantaine dorganisations membres du collectif Refusons laustérité rend publique une déclaration commune à la veille du budget pour inciter le gouvernement libéral à construire un Québec plus juste. Issu du milieu communautaire, de la défense des droits, du mouvement syndical, environnementaliste, féministe et étudiant, le collectif lance un cri dalarme au ministre des Finances Carlos Leitão afin que cesse lappauvrissement du Québec au profit aveugle de latteinte du déficit zéro.

Lire l’article
/ Services publics

Ménage dans les technologies de l’information au gouvernement : Un pas dans la bonne direction

Québec, le 20 mars 2015 – La volonté du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, de réaliser un « grand ménage » dans l’informatique est saluée par le regroupement d’organismes de la société civile réclamant une enquête publique dans les technologies de l’information. Le ministre Coiteux a indiqué son intention de commencer à démêler le fouillis des contrats informatiques de manière concrète en octroyant des mandats spéciaux à la vérificatrice générale du Québec, Guylaine Leclerc, et à l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Cette dernière devra formuler au gouvernement des recommandations, d’ici le mois de juin, afin de lutter plus efficacement contre les pratiques illégales rencontrées dans l'octroi et la gestion des contrats informatiques du secteur public.

Lire l’article
/ Finances publiques

Rapport Godbout : Rien pour améliorer le financement des services publics

Québec, le 19 mars 2015 – Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) accueille froidement les conclusions du rapport de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise piloté par le professeur Luc Godbout. Bien que certaines recommandations soient inéluctables comme la disparition de la taxe santé, d’autres comme la substitution d’une partie des impôts sur le revenu par l’augmentation des taxes à la consommation risque d’entrainer une amplification des inégalités sociales. « La proposition ne reflète pas le consensus québécois qui suppose que chacun contribue à la hauteur de ses revenus. L’impôt assure une redistribution efficace de la richesse et une contribution équitable de chacun aux services publics.

Lire l’article
Toutes les nouvelles

Dossiers chauds