Coordonnées

  • 418 623-2424
  • 1 855 623-2424
  • 5100, boul. des Gradins, Québec, G2J 1N4
  • Relations médiatiques : eric.levesque@sfpq.qc.ca

Adresse courriel

communication@sfpq.qc.ca

(Si vous travaillez pour la fonction publique ou parapublique, écrivez-nous avec votre adresse courriel personnelle.)

Pourquoi devenir membre du SFPQ?

Voter sur quoi ?

Régulièrement, les membres du SFPQ sont conviés à une rencontre pour voter, car le Syndicat doit obtenir leur accord (ou constater leur désaccord) sur différents sujets ; le plus important est certes l’entente de principe que leur présente leur employeur. Par leur vote, les membres signifient au Syndicat s’ils acceptent ou refusent les propositions que leur fait l’employeur quant à leurs conditions de travail. C’est à eux de décider, pas au SFPQ ; voter est extrêmement important.

La seule façon qu’a un employé de faire entendre officiellement sa voix est donc d’être membre du SFPQ. En d’autres mots, pour décider, il vous faut signer le formulaire d’adhésion.

Carrière syndicale

Certains d’entre vous caressent le projet d’être élu à un poste de représentant du SFPQ : c’est une possibilité offerte aux membres. La première étape d’une carrière syndicale est souvent celle de s'impliquer comme personne déléguée.

À ce jour, 1 229 membres sont personnes déléguées syndicales. Elles sont celles vous représentant auprès de l’employeur, répondant à vos questions concernant vos conditions de travail et intervenant auprès du SFPQ pour y porter vos revendications. Vous conviendrez que leur travail est essentiel. Découvrez-en les détails dans la vidéo d’animation affichée un peu plus bas. Si vous avez envie de devenir personne déléguée au SFPQ, contactez vos représentants régionaux pour connaître la procédure (vraiment simple).

L’autre étape traditionnelle d’une carrière syndicale est de devenir une personne représentante régionale (le SFPQ compte sept régions). Celles-ci sont libérées à temps plein afin de faire le lien entre les paliers local et national. Elles voient à la promotion de la vie syndicale, soutiennent les dirigeantes et les dirigeants locaux dans la résolution de problèmes et coordonnent, entre autres, l’ensemble des activités de solidarité et de mobilisation de la région.

Finalement, la dernière étape à atteindre est d’être élu au palier national. Ces personnes sont élues par le Congrès (1 fois/4 ans) à la présidence générale, au secrétariat général, à la trésorerie générale, de même qu’à quatre postes de vice-présidence. Leurs principales responsabilités sont notamment d’appliquer les orientations adoptées par les membres lors des Congrès et des Conseils syndicaux, d’encadrer les négociations dans les différentes accréditations et de représenter le SFPQ au niveau national.

Notez que Le SFPQ a mis en place des comités nationaux comme le Comité national des femmes et le Comité national des jeunes, lesquels agissent à titre de comités consultatifs concernant les dossiers liés spécifiquement aux femmes et aux jeunes. Ces comités sont également des options de cheminement de carrière au SFPQ. Et ils ont besoin que vous vous y impliquiez ! Si le défi vous intéresse, contactez vos représentants régionaux pour les en informer.

Pour avoir plus d’information au sujet d’une carrière au SFPQ, consultez la brochure « C’est décidé : je m’implique ! »

Cotisation syndicale

En vertu du Code du travail, payer une cotisation syndicale est obligatoire depuis 1977. Le mécanisme de retenue pour payer les cotisations syndicales est aussi connu sous le nom de « formule Rand ».

L’article 47 du Code du travail le précise ainsi : « Un employeur doit retenir sur le salaire de tout salarié qui est membre d’une association accréditée le montant spécifié par cette association à titre de cotisation. L’employeur doit, de plus, retenir sur le salaire de tout autre salarié faisant partie de l’unité de négociation pour laquelle cette association a été accréditée, un montant égal à celui prévu au premier alinéa. L’employeur est tenu de remettre mensuellement à l’association accréditée les montants ainsi retenus avec un état indiquant le montant prélevé de chaque salarié et le nom de celui-ci. »

Nous le réitérons : payer une cotisation à un syndicat ne signifie pas pour autant que vous en êtes membre. Pour devenir membre du SFPQ, vous devez signer son formulaire d’adhésion. Ce simple geste vous confèrera le droit de voter.

Curieux sur formule Rand ? Cet article d’Érudit en retrace les origines.

Là pour vous depuis 1962

Le SFPQ a été officiellement fondé en 1962. À cette époque, il portait le nom de « Syndicat national des fonctionnaires provinciaux du Québec ».

Depuis sa fondation, ses apports à l’amélioration des conditions de travail ont été nombreux et importants, apports d’ailleurs souvent repris par les employeurs québécois, et ce, pour le plus grand bien de tout le monde. 

Pour tout découvrir de l’importance du SFPQ dans l’histoire des conditions de travail au Québec, consulter sa ligne du temps multimédia.


Signez maintenant votre formulaire d’adhésion au SFPQ !