SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

/ Conditions de travail

Le niveau de vie des employés de l’État recule depuis 2000

Les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes sont une réalité bien documentée qui concerne la totalité des pays membres de l’OCDE et la plupart des sociétés dans le monde. Le Québec n’y fait pas exception alors qu’en 2017, les femmes y ont gagné en moyenne un taux horaire de 90 cents pour chaque dollar gagné par les hommes. 

Pourtant, le Québec s’est doté en 1996 d’une Loi sur l’équité salariale dont l’objectif est de « corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l’égard des personnes qui occupent des emplois qui sont dans des catégories à prédominance féminine ». Cette loi a eu des effets importants qui ont favorisé une plus grande égalité entre les hommes et les femmes sur le marché du travail. Nous verrons toutefois comment des iniquités importantes persistent et ne semblent pas en voie de se résorber.

Consulter l'étude

Article publié le 13 février 2019, dans le Journal de Québec : Lie niveau de vie des employés de l'État recule depuis 2000, selon l'IRIS

Si vous avez une question à adresser au SFPQ, prière d’utiliser ce courriel : communication@sfpq.qc.ca.