SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

/ Condition féminine

Projet de loi sur les normes du travail : des mesures insuffisantes pour les familles !

La Coalition pour la conciliation famille-travail-études, qui représente près de deux millions de femmes et d’hommes, attendait la sortie de la réforme de la Loi sur les normes du travail avec impatience et compte participer activement aux débats. En réaction au dépôt du projet de loi déposé aujourd’hui par la ministre du travail, Mme Dominique Vien, la Coalition s’attendait à ce que le gouvernement en fasse pas mal plus pour les familles et les proches aidants. « Nous réclamons dix jours de congé payé par année pour raison de maladie ou responsabilités familiales. Le projet de loi en prévoit deux. C’est un début, mais c’est encore insuffisant », souligne Sylvie Lévesque, co-porte-parole de la Coalition. 

Lire l’article
/ Conditions de travail

Réforme des normes du travail

Le SFPQ salue la réforme des normes du travail déposée par le gouvernement du Québec. Celui-ci doit cependant aller encore plus loin afin de protéger adéquatement les travailleuses et les travailleurs les plus vulnérables. Le SFPQ entend bien se faire entendre sur ce projet de loi lors des consultations qui doivent se dérouler au cours des prochaines semaines.

Lire l’article
/ Vie syndicale

Tournée DDD - Hausse de la cotisation (vidéo)

Depuis quelques semaines, le SFPQ fait la rencontre de l'ensemble de ses personnes directrices, dirigeantes et déléguées (DDD) pour les informer sur la tournée à venir concernant la hausse de la cotisation. Ces dernières reçoivent tous les renseignements nécessaires afin d'être en mesure de bien répondre aux questionnements des membres du Syndicat. Pour accéder à la vidéo, cliquez ici.


Lire l’article
/ Condition féminine

Une rencontre cordiale, mais les femmes attendent des gestes concrets

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, les membres du Collectif 8 mars ont rencontré aujourd’hui le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la ministre responsable de la Condition féminine, Hélène David, afin de leur présenter les huit revendications du 8 mars 2018. Elles ont ainsi fait entendre la voix des 700 000 femmes qu’elles représentent pour demander des engagements fermes en matière d’égalité entre les sexes, tout en respectant l’analyse différenciée selon les sexes. Cette rencontre était une première entre le Collectif et un chef libéral, contexte préélectoral oblige. Celui-ci a d’ailleurs affirmé qu’une telle rencontre entre un premier ministre ou une première ministre du Québec et le Collectif 8 mars devrait être une tradition.

Lire l’article