SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

/ Alliances

Le salaire minimum à 12,50 $ - Encore trop loin de la cible

À l’occasion de l’entrée en vigueur du nouveau taux horaire du salaire minimum à 12,50 $ l’heure et de la Journée internationale des travailleuses et travailleurs, les porte-paroles des sept organisations membres de la campagne 5-10-15, dont le SFPQ, tiennent à exprimer leur déception. En campagne électorale, le parti de François Legault, la Coalition avenir Québec, disait vouloir créer des « jobs payants ». Il aurait pu commencer par améliorer le salaire de près de 900 000 personnes qui travaillent sous les 15 $ l’heure, mais il a raté l’occasion. 

Lire l’article
/ Alliances

QUAND LE LANCEUR D’ALERTE DEVIENT LA CIBLE

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. André Lamontagne, a « autorisé personnellement » le congédiement de M. Louis Robert, agronome au bureau de Saint-Hyacinthe, après 32 ans de service. Pourquoi? Parce qu’il a osé dénoncer ce qu’il considère, à juste titre, comme de l’ingérence des puissantes compagnies du secteur privé dans la recherche publique sur l’utilisation des pesticides. Nous, les syndicats représentant l’ensemble des travailleuses et des travailleurs de la fonction publique du Québec, sommes très préoccupés par ces évènements.

Lire l’article
/ Alliances

Paradis fiscaux: le budget de la dernière chance

L’année 2019 sera celle du dernier budget de votre mandat. Les 10 dernières années ont été marquées par des scandales médiatiques qui ont révélé l’ampleur du problème des paradis fiscaux et l’aisance avec laquelle les entreprises multinationales et les grandes fortunes évitent l’impôt : l’affaire KPMG, les Panama et les Paradise Papers ou les Offshore, Lux et SwissLeaks.

Lire l’article
/ Alliances

Hausse de 0,50 $ du salaire minimum - Les travailleurs et travailleuses au bas de l'échelle condamnéEs à la pauvreté

Les membres de la campagne 5-10-15 déplorent que le ministre Boulet n'ait pas eu le courage d'augmenter davantage le salaire minimum pour 2019. Prétextant vouloir éviter les pertes d'emploi, le nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale va même à l'encontre de ce qui se dessine comme tendance au sein des entreprises, à savoir l'augmentation des salaires pour retenir ou attirer la main-d'œuvre dont elles ont désespérément besoin.

Lire l’article
/ Alliances

Loi sur les normes du travail: prendre de meilleures résolutions

Le 1er janvier 2019 entraient en vigueur deux mesures importantes introduites à la Loi sur les normes du travail en juin dernier: le droit de refuser de travailler si l'horaire de travail n'est pas connu au moins cinq jours à l'avance et le droit à deux jours de congé payé pour des absences dues à la maladie ou à des responsabilités familiales.

Lire l’article
/ Alliances

Ouverture congrès Québec Mines et Énergie : Nouvel élan environnemental pour réduire l’empreinte minérale du Québec

Alors que s’ouvre aujourd’hui à Québec le premier congrèsQuébec Mines + Énergie organisé par le Ministère des Ressources naturelles et de l’Énergie, une large coalition incluant le SFPQ, regroupée sous la bannière de Pour que le Québec ait meilleure mine! appelle le nouveau gouvernement Legault à faire preuve de vision et à mettre en œuvre une série de mesures qui contribueraient à réduire à la fois l’empreinte énergétique et l’empreinte minérale du Québec.

Lire l’article
/ Alliances

Message d’accueil au gouvernement élu. Travailler pour des « pinottes », pas question.

À quelques jours de la formation d’un nouveau Conseil des ministres par le premier ministre élu, François Legault, les organisations syndicales et communautaires membres de la campagne 5-10-15 ont tenu à lui souhaiter la bienvenue et lui rappeler leurs revendications pour rehausser le salaire minimum et améliorer la conciliation famille-travail. 

Lire l’article
/ Alliances

Lutte à la pauvreté et revenu minimum garanti : une mise en garde au gouvernement québécois

Le troisièmePlan d’action gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion socialeest attendu cet automne et le gouvernement a laissé entendre qu’un projet de revenu minimum garanti pourrait en faire partie. Aujourd’hui, le Collectif pour un Québec sans pauvreté, accompagné des représentantes et représentants de cinq organisations, a dévoilé une déclaration de principes sur le revenu minimum garanti (RMG) qui se veut une mise en garde au gouvernement. Car malheureusement, rien ne garantit que son éventuel projet de RMG sera un outil de progrès social. 

Lire l’article