SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

/ Vie syndicale

Un gouvernement sans coeur

mon CNW

 

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

 

Transmis par le Groupe CNW le : 31 Mars 2016 12:27

 

Un gouvernement sans cœur pour son personnel occasionnel, déplore le SFPQ

QUÉBEC, le 31 mars 2016 /CNW Telbec/ - Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) dénonce l'attitude cavalière du gouvernement du Québec envers son personnel occasionnel. En effet, pour des milliers de travailleuses et de travailleurs occasionnels au sein de l'appareil public québécois, le 31 mars signifie la fin de leurs contrats de travail. Or, des gestionnaires refusent de dire aux membres du personnel occasionnel si cette journée est leur dernière à l'emploi dans leur ministère ou organisme. « On demande aux gens de se présenter au bureau demain matin, le premier avril, sans savoir s'ils auront ou non encore un emploi. C'est un manque flagrant de sensibilité à l'égard de nos membres. Quel genre d'employeur traite ses employés de la sorte en 2016 au Québec », s'indigne la présidente générale d! u SFPQ Lucie Martineau.

Cette pratique des gestionnaires est d'autant plus questionnable que des ententes visant le personnel occasionnel ont été conclues entre le Secrétariat du Conseil du trésor et le SFPQ en vue du renouvellement des conventions collectives des accréditations Fonctionnaire et Ouvriers. Ainsi, plusieurs travailleuses et travailleurs sont dans l'attente d'une confirmation afin d'obtenir un poste permanent. «La mise à pied, si près de l'obtention d'un poste permanent, est non seulement déplorable, mais nous nous questionnons sur la légalité du geste. C'est pourquoi nous avons demandé un avis juridique afin de statuer rapidement sur les droits de nos membres et les obligations de l'employeur dans le processus de dotation en cours », explique Madame Martineau

Le SFPQ est un syndicat indépendant qui regroupe environ 42 000 membres à travers le Québec, dont quelque 31 000 d'entre eux sont issus de la fonction publique québécoise et répartis comme suit : près de 27 000 employés de bureau et techniciens et environ 4 000 ouvriers travaillant au sein de divers ministères et organismes. Les 11 000 autres membres proviennent du secteur parapublic.

 

SOURCE Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec

Lire l’article
/ Vie syndicale

Congrès 2016 : Politique des élections en lien avec les médias sociaux

Nous tenons à vous rappeler que selon les « Règles relatives à la procédure d’élections », les candidates et candidats ne doivent pas recourir aux médias sociaux, écrits et électroniques, pour publiciser leur candidature. Par conséquent, afin d’éviter la surenchère, nous demandons à tous nos membres de ne pas utiliser les plateformes Web du syndicat afin de démontrer leur appui à une personne en particulier. 

Lire l’article
/ Négociation

Entente de principe acceptée par les fonctionnaires du SFPQ

Québec, le 24 mars 2016 – Les 27 000 membres de l’unité Fonctionnaires du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) ont entériné l’entente de principe conclue avec le gouvernement dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. Lors d’une tournée de vote dans toutes les régions du Québec, les membres ont accepté l’entente à plus de 75 %. 

Lire l’article
/ Finances publiques

Budget 2016 - 2017 - Québec dégage une marge de manœuvre au détriment des plus démunis et des services publics

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) déplore que le budget déposé aujourd'hui vise encore et toujours une réduction de personnel alors que les impacts de l'austérité ont déjà mis à mal les services publics partout au Québec. Confronté à une population de plus en plus consciente des conséquences néfastes de ses politiques sans cœur, qui affectent plus particulièrement les femmes, le gouvernement de Philippe Couillard tente d'utiliser ce budget pour redorer son image. «Les ministères devront continuer d'en faire plus avec moins. Les effectifs sont au plus bas depuis plus de 10 ans alors que la population et les besoins ne cessent d’augmenter. Au cours de la dernière année, plus de 2 466 techniciens, inspecteurs, agents de bureau et ouvrier ont été remerciés. Le personnel « occasionnel », souvent des jeunes, a été particulièrement touché. Ces employés ne bénéficient d'aucune sécurité d'emploi et l'employeur en disposent facilement. Ainsi, les services publics ont lourdement souffert de la volonté du gouvernement de Philippe Couillard de faire passer le profit devant les services à la population et cela va continuer », constate Lucie Martineau, présidente générale du SFPQ. 

Lire l’article
/ SFPQ

Activité régionale du 10 mars 2016 pour la Journée internationale des femmes

Dans le cadre de la Journée internationale des femmes 2016, l’activité régionale de la région Québec — Chaudière-Appalaches s’est tenue le 10 mars dernier, au siège social du SFPQ. Sous le slogan « Appel à toutes pour se faire entente! », plus de 350 personnes ont répondu à l’appel des organisatrices pour un souper-conférence humoristique. Un souper au poulet oriental a été servi par le traiteur Mari-Jo.

Sur la photo, on retrouve de gauche à droite : Carole Messier (S-103), l’humoriste Marie-Élise Joosten, Martine Boulet (S-125), Annie Dallaire (Représentante régionale technique) et Marlène Lapointe (S-104).

Lire l’article
/ Négociation

Les ouvriers du SFPQ se prononcent en faveur de l’entente de principe

Québec, le 16 mars 2016 – Les membres de l’unité Ouvriers du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) ont entériné l’entente de principe conclue avec le gouvernement dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. Lors d’une tournée de vote dans toutes les régions du Québec, les ouvriers ont accepté l’entente à 70 %.


Lire l’article
/ Services publics

Le Centre local d’emploi (CLE) de Bécancour perd ses ressources, déplore le SFPQ

Nicolet, le 15 mars 2016 – Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) déplore la diminution de services au Centre local d’emploi (CLE) de Bécancour. Selon ce qu’a pu apprendre le SFPQ, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) entend rediriger les bénéficiaires de l’aide sociale vers son centre d’appels téléphoniques plutôt que de maintenir un service direct à la population. « Présentement, une personne qui se présente au CLE de Bécancour peut rencontrer un agent pour son dossier et ainsi être soutenu, informé et conseillé. Après le 24 mai, les personnes seront plutôt invitées à téléphoner dans un centre d’appels. Le CLE se vide immanquablement  de son service proximité », dénonce Frédérick Dagenais, président régional du SFPQ.

Lire l’article
/ Agence du revenu

Les adhérents à la déclaration de revenus unique et québécoise se multiplient

Québec, le 14 mars 2016 – Les appuis se multiplient en faveur d’une déclaration de revenus unique gérée par l’Agence du revenu du Québec (ARQ), constate le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). Parmi ceux qui estiment que la défense des intérêts du Québec passe par l’autonomie fiscale de la province, on retrouve des partis politiques (Coalition Avenir Québec, Parti Québécois, Québec Solidaire, Bloc Québécois), des groupes de la société civile comme le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) et le Mouvement national des Québécoises et des Québécois ainsi que des personnalités comme Joseph Facal et Claude Béland. 

Lire l’article
/ Négociation

Les travailleuses et les travailleurs de l’École nationale de police du Québec de Nicolet accentuent la pression sur l’employeur

Nicolet, le 14 mars 2016 – Le personnel de l’École nationale de police du Québec (ÉNPQ), membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), porte maintenant le jeans sur les lieux de travail. Ce moyen d’action vise à démontrer leur solidarité envers le comité de négociation de SFPQ et aussi protester devant l’absence de progrès à la table de négociations. Rappelons que le Syndicat dispose également d’un mandat de 3 journées de grève à être exercé au moment jugé opportun.

Lire l’article
/ SPFQ

Marche pour la Journée internationale des femmes le 5 mars 2016

L’équipe régionale à la condition féminine de Québec — Chaudière-Appalaches du SFPQ s’est jointe à l’activité régionale soulignant la Journée internationale des femmes 2016 organisée par la Coalition régionale de Québec de la Marche mondiale des femmes (CRQMMF). Sous le thème « Appel à toutes pour se faire entendre! ». Plus de 250 participantes et participants se sont regroupés au grand départ du Cégep de Limoilou pour marcher dans les rues de Limoilou et livrer leur message « Non à l’austérité, à la violence et à l’inégalité ».

Lire l’article