SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

/ Condition féminine

24h d'actions féministes : Lancement d'une enquête sur les centres d'appels

Il y a deux ans, le 24 avril 2013, plus d'un millier de personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement d'une usine de textile au Bangladesh. Cette tragédie nous a rappelé la précarité de la situation des travailleuses dans le monde. Pour souligner cet événement, les féministes de la Marche mondiale des femmes organisent des actions aujourd’hui pour dénoncer l’appropriation et l’exploitation du travail des femmes.

Au SFPQ, cette journée des 24h d'actions féministes sera soulignée par le lancement officiel d'une enquête sur les centres d'appels où travaillent plus de 2000 de nos membres, majoritairement des femmes. Les centres d'appels sont les usines du 21e siècle où le travail des gens est minuté, contrôlé et déshumanisé.

Lire l’article Commentaires (1)
/ Condition féminine

Les femmes depuis 75 ans

La présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau, cumule plus de vingt ans d’activisme au sein du Syndicat. Au cours de ces années, elle a travaillé avec persévérance à l’amélioration des conditions de travail des employées de la fonction publique et parapublique du gouvernement du Québec, et des femmes en général par son combat pour l’équité salariale. Elle fait ainsi partie de celles qui ont marqué l’évolution de la situation des Québécoises au cœur de notre société. Ses propos à ce sujet ont ainsi été recueillis par Flavie Payette-Renouf, réalisatrice du documentaire 75: elles se souviennent, lequel sera présenté à Télé-Québec ce 27 avril (21 h).  

Consultez un extrait du documentaire! 

Lire l’article Commentaires (0)
/ Services publics

Rapport de la Commission de la fonction publique : Le SFPQ a rencontré Martin Coiteux

Lundi, le 13 avril, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) a rencontré le président du Secrétariat du Conseil du trésor (SCT), Martin Coiteux, pour connaître ses intentions à la suite de la publication du rapport de la Commission de la fonction publique sur l'application erronée d'une directive d'embauche au gouvernement dans certains ministères et organismes publics.

Lire l’article Commentaires (3)
/ Négociation

Lancement de la campagne : Payer le double

Une importante campagne de publicité menée par le SFPQ débute aujourd’hui. Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la présente négociation. Elle vise à dénoncer les millions de dollars gaspillés en SOUS-TRAITANCE par le gouvernement alors que les employés de l’État sont victimes des mesures d’austérité.

Cliquez ici pour voir la publicité. 

Pour en savoir plus sur cette campagne, nous vous invitons à visiter le site Internet du SFPQ.

http://www.payerledouble.ca

Lire l’article Commentaires (0)
/ SFPQ

Manifestation à la marche Action Climat du 11 avril

Plus de 25,000 marcheurs se sont rassemblés autour de la Fontaine de Tourny devant le Parlement pour former un thermomètre humain géant pour rappeler aux premiers ministres des provinces et des territoires qui sont à Québec en ce moment qu’il est grand temps d’agir en matière de climat. 

Merci à toutes les personnes bénévoles de notre région ainsi qu’aux membres présents qui ont contribué à la réussite de l’événement.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : http://www.actionclimat.ca/

Lire l’article Commentaires (0)
/ Le Journal de Québec

Erreurs de paie : l’État doit rembourser les fonctionnaires, selon le syndicat

Les fonctionnaires victimes d’erreurs administratives dans leur paie doivent être remboursés par l’État, mais ceux qu’on a trop payés ne devraient pas avoir à rendre l’argent, selon le Syndicat de la fonction publique et parapublique. Un cafouillage est survenu dans la rémunération des employés du gouvernement nouvellement recrutés, a constaté la Commission de la fonction publique. Certains sont trop payés, alors que d’autres ne le sont pas suffisamment.


«C’est l’erreur du gestionnaire! plaide la présidente de la centrale, Lucie Martineau. On ne devrait donc pas réclamer aux gens s’il y a eu des argents payés en trop parce que l’erreur ne leur appartient pas. S’il y en a qui ont manqué d’argent, c’est encore l’erreur de l’employeur, bien qu’il le reconnaisse et qu’il paye les gens!»

Lire l’article Commentaires (4)