SFPQ - Syndicat de la fonction publique du Québec

/ Négociation

Augmentation salariale dans le secteur public

La croissance économique a été suffisante pour augmenter les salaires de 140 millions de dollars, soit un demi-point. Cette manne arrivera en surplus de l'augmentation de 1% prévue pour le 1er avril. À la signature des conventions collectives en juin 2010, bien des gens avaient des doutes quant à la formule compliquée prévue pour bonifier les dispositions pécuniaires en cas de bonne performance économique, nous apprend La Presse.

Québec a prévu que ces «majorations» seraient accordées si le produit intérieur brut (PIB) nominal (y compris l'inflation) augmentait de plus de 4,2%, une cible qui tablait sur un rythme de croissance plutôt exceptionnel au cours des 20 années précédentes, ont alors convenu les deux parties.

Québec a signé une convention de cinq ans - sans gel salarial - comprenant des augmentations totalisant 7%. À l'époque, le premier ministre Charest a insisté sur cette clause plutôt novatrice pour un contrat du secteur public: «C'est un changement de perspective et de culture qui est fondamental pour tous les Québécois. Nous sommes réunis autour d'une même volonté pour développer notre économie», a-t-il soutenu. Lire la suite dans La Presse.

Si vous avez une question à adresser au SFPQ, prière d’utiliser ce courriel : communication@sfpq.qc.ca.

1 Commentaire
Jean-Robert a écrit le :
Dans l’article (pour ne pas dire info-publicité néolibérale) de Denis Lessard remarqué le ton tendancieux et insidieux de l’auteur. Il parle en termes de million de dollars, de manne, d’augmentation en surplus et de formule compliqué pour bien des gens (ordinaire que nous sommes)… Tout ça pour dire que nous aurons une faramineuse augmentation salariale de 1.5 % au lieu de 1.0 % cette année si on reste sage et si on vote comme il faut. Je vous demande donc d’avoir une petite pensée pour notre bon gouvernement quand viendra le temps de voter justement. Bonne semaine à tous.